Porte coupe-feu

Sécurité Protect installe vos portes coupe-feu

Objectif de la porte coupe-feu : limiter la propagation de l'incendie

Une porte coupe-feu est un élément de construction utilisé pour lutter contre la propagation d'un incendie et protéger les personnes contre la propagation des fumées, des gaz toxiques et de la chaleur.

Lorsqu'un incendie se déclenche, la porte coupe-feu aide à isoler la zone incendiée pour éviter la propagation du feu au reste du bâtiment. De cette manière, elle rend possible l’évacuation rapide de l’immeuble et l’extinction du feu. En ce sens, la porte coupe-feu est un dispositif de protection passive contre l'incendie.

Un dispositif de protection passive, qu'est-ce que c'est ?

La protection passive regroupe les moyens mis en œuvre pour limiter les effets destructeurs du feu :

  • résistance au feu

  • matériaux ou dispositifs coupe-feu et pare-flammes

  • emploi de matériaux et de revêtements résistants au feu

  • compartimentage des bâtiments.

La protection passive consiste à intégrer dans les constructions (plafonds, murs, cloisons, conduits ...) des systèmes coupe feu qui limiteront la propagation de l’incendie (cantonnement).

Vous souhaitez obtenir des informations sur l'installation de portes coupe-feu ?

Contactez-nous dès maintenant pour un premier rendez-vous conseil.

09 82 39 98 98 - accueil@securite-protect.fr

Les caractéristiques d'une porte coupe-feu

Pour que la protection soit optimale, la porte coupe-feu doit présenter les caractéristiques suivantes :

  • intégrité : supporter les effets du feu sur le côté exposé, sans laisser le feu s'étendre au côté opposé de la porte en cas de fuite (flammes ou gaz).

  • isolement : supporter les effets du feu sur le côté exposé, sans laisser le feu s'étendre au côté opposé de la porte en cas de forte chaleur.

  • temps de résistance : en fonction de l'épaisseur de la porte, le temps de résistance au feu d'une porte peut varier de 15 minutes à 6h.

  • Durabilité du système de fermeture automatique : capacité pour conserver le jeu, la force et la vitesse d’ouverture et fermeture sans présenter de défauts après une quantité considérable de cycles d’ouverture/fermeture.

Des normes strictes à respecter

Les portes coupe-feu utilisées doivent être homologuées afin de posséder une résistance au feu suffisante et une réaction adaptée. Elles doivent répondre à la norme NF EN 1154/A1 de juin 2003 qui est venue compléter la norme de 1997 NF EN 1154. Cette norme précise quels dispositifs de fermeture doivent être montés sur les portes ou sur leur encadrement. Par ailleurs, des normes spécifiques s’appliquent aux portes coupe-feu également étanches aux fumées.

Le classement des portes coupe-feu est réalisé en fonction de leur résistance et de leur réaction au feu.
La résistance au feu est le temps durant lequel la porte va limiter la propagation des flammes. La réaction au feu est la manière dont la porte va se comporter quand elle va être soumise aux flammes c’est à dire la façon dont elle va s’enflammer et alimenter le feu.

Une étiquette apposée sur la tranche de la porte atteste de son niveau de résistance au feu.

Maintenance des portes coupe-feu : une obligation légale

Selon l'arrêté du 31 janvier 1986, non seulement les équipements anti-incendie sont obligatoires notamment dans les ERP (établissements recevant du public), les ERT (établissements recevant des travailleurs) et les GIH (Grands immeubles d'habitation), mais leur entretien annuel aussi. Cette obligation a été inscrite à l’article R111-13 du code de la Construction et de l’Habitation.

Lors de la visite annuelle d’entretien, le bon fonctionnement des portes coupe-feu ainsi que des accessoires comme les ferme-portes sont ainsi vérifiés.

Ces vérifications doivent alors être enregistrées sur le registre de sécurité.